1205165943_95b779639d

De deux choses l'une, soit j'écris mes angoisses, mes peurs, mes doutes toujours persistants, soit je prends le parti de voir le chemin parcouru et je me réjouis de chaque instants.
Sauf que dans la vie, tout n'est pas blanc ou noir. Il y a beaucoup de gris. Diverses nuances grisâtres qui font que mes nuits sont parfois empreintes d'insomnies...
A 6 mois de mon opération, j'ai déjà perdu 36 kilos. Toutes les personnes qui m'ont pourtant vu maigrir à vue d'oeil enchaînent la même question "tu dois te sentir mieux?". S'en suis une phrase adorable du type "tu es méconnaissable, tu es sublime"...
Le petit diable sur mon épaule me fait parfois penser "j'étais si moche que ça avant?". Pourtant, j'ai l'intime conviction d'être la même. Alors, oui, mon comportement a changé. Mais mon être, mon âme est exactement la même que la veille de ma renaissance, ce 19 novembre 2009.
Alors ok, je noircis le tableau volontairement car il faut que vous sachiez, chers anonymes, que ce n'est pas parce qu'on perd le poids qui nous pesait tant que nous changeons radicalement. Mais dans le "package" il va vous falloir accepter que la perception des gens change avec vous.
Pour ma part, je cherche la sérénité. J'ai besoin de calme, de stabilité. Malheureusement, pour diverses raisons, cela va être compliqué les prochains mois mais bon, je m'accroche et j'y arriverai !!!!

Sinon, niveau bilan à 6 mois, les analyses de sang sont pour une fois pas au top. Manque de potassium et surtout de Vitamine B12. Le Dr C m'a dirigé vers mon médecin traitant pour une ordonnance. J'en suis à 6 cachets chaque matin alors que je n'ai ni soif ni faim à mon réveil... c'est parfois une vraie galère. 1 cachet de multi-vitamines, 1 de fer B9, 1 pour la tension, 1 de B12, 1 de potassium et pour finir ma petite pilule du bonheur que je ne me sens pas prête d'arrêter maintenant même si tout va bien.
Mes ongles et mes cheveux sont au top. Ma peau aussi. Je suis ravie car le Dr C trouve qu'elle se retend bien toute seule (faut dire que je bouge pas mal...). J'ai toujours eu une peau assez "élastique" donc... peut-être n'aurais-je pas besoin de chirurgie... et c'est tant mieux!!!!
Moi qui était en aménorrhée quasiment tout le temps, je suis indisposée presque tous les mois et demi... et le moins que l'on puisse dire c'est que cela ne me manquait pas! La semaine dernière, j'étais limite inquiète : plus aucune énergie. Je perdais tellement de sang et mes selles étaient tellement liquide (bon appétit...) que je tenais à peine debout. Mais bon, ça y est, c'est passé. Désolée pour les détails mais c'est ça aussi le bypass.
Tenez, d'ailleurs, parlons d'un truc cracra : les gaz. Je vous avais parlé d'eux dans mes premiers post suite à l'opération... J'étais une vraie bonbonne! Et bien c'est fini. Tout est rentré dans l'ordre. Comme quoi, à écouter certains témoignages, je pensais que cela serait comme ça jusqu'à la fin de ma vie : et bien non. OUF !

Pas si intimement. 123,4kg to 87,2 kg